Le couvent de l’Annonciation, en bref et en images

Le couvent de "L’Annonciation" a été fondé en 1613, rue Saint-Honoré. « Jacobins » est alors le surnom des dominicains. Les révolutionnaires qui s’y réunissent décident de prendre ce nom et forment alors le fameux club dont Robespierre devient l’âme. Ce souvenir – et celui de la Terreur – est si désastreux que les parisiens décident de le détruire. Dans les années 1870, "l’Annonciation" fut réinstallée dans la même rue, mais deux kilomètres plus loin, « à la campagne ! », faubourg Saint-Honoré !

De l’extérieur…
Le couvent de "L’Annonciation" est bien caché depuis la rue et sa présence est longtemps restée fort inattendue pour le passant non averti. Elle est récemment devenue moins surprenante pour le passant curieux, avec l’ouverture d’un espace librairie en lien avec les éditions du Cerf, Le Passage du 222.

… à l’intérieur, où l’on découvre une architecture des années 1930 qui se déploie autour d’un cloître et se révèle unique à Paris. Grande église, orgues Silbermann, cloître « Art-Déco », œuvres d’art se dévoilent à qui pénètre en son sein, étonné d’une telle quiétude à deux pas de l’Étoile.

"L’Annonciation" est un couvent de 35 frères au service de la prédication, sur Paris, l’Île-de-France et plus loin encore, chacun avec ses talents : artistes, écrivains, enseignants, bibliste, éditeurs, aumôniers, et surtout… des frères prêcheurs !