La communauté du couvent

Elle est une des deux communautés dominicaines de Paris, l’autre étant celle du couvent St Jacques (20 rue des Tanneries, 75013 Paris). C’est elle qui a été fondée en 1613 et qui poursuit la mission d’être un lieu de prédication à partir duquel les frères rayonnent à travers des missions très différentes et vivent leur vocation de frères dominicains (prêtres pour la plupart mais pas tous) à la suite de St Dominique (1170-1221). Etre frère prêcheur (dominicain) c’est vivre une passion pour la Parole de Dieu étudiée, célébrée et vécue en communauté religieuse, avoir le désir de la faire connaître et d’en déployer toutes les conséquences dans la compréhension du monde et de la vie.

La communauté rassemble aujourd’hui 46 frères dont 39 résidents. Les autres sont en maison de retraite car leur santé et leur sécurité l’exigeaient ; un autre frère est à Rouen où il poursuit son apostolat tout en venant régulièrement dans la communauté.

Parmi les résidents, 20 frères ont moins de 65 ans. Tous, mais de manière différente selon leur âge, sont actifs pour un travail apostolique. Nos communautés étaient appelées traditionnellement des « saintes prédications », ainsi le travail de chacun contribue, dans la diversité, à cette prédication de l’Evangile à différents milieux et pour répondre à des enjeux différents.

Le propre d’une communauté dominicaine est d’essayer dans son lieu d’inscription territoriale de tenir la contemplation (la prière des Heures, l’eucharistie, d’autres formes de prière comme le rosaire, la lectio divina ou lecture de la parole de Dieu, le silence.....) et de tenter de traduire ce qui a été contemplé. Une de nos devises est « contemplata aliis tradere ». Cette traduction se fait à travers les apostolats de chacun des frères mais aussi à travers des activités de réflexion proposées au couvent (c’est ce que réalisent la Fabrique du 222 et la cave du 222).

Les frères travaillent à l’intérieur du couvent soit dans l’accompagnement des frères et l’administration et l’économie du couvent, dans un ministère d’écoute (confession et compassion), dans des ateliers de la Fabrique... ou à l’extérieur dans la maison d’éditions dominicaine (Le Cerf), à la télévision (Le Jour du Seigneur), dans des services pour l’ordre au niveau international, dans des écoles, des hôpitaux, des paroisses, pour les services de l’Eglise, des communautés religieuses, prêchent des retraites, animent le rosaire... Un frère a un travail professionnel comme chercheur, d’autres encore sont retraités et trois sont en formation théologique... Ce qui fait l’unité entre toutes ces activités c’est la prédication de l’Evangile et la réflexion théologique à partir des questions qui se posent à notre société et à l’Eglise.

Les frères mettent en commun ce qu’ils ont et sont : mise en commun des biens (salaires, honoraires...), prière commune, réflexion en commun. C’est la mission du prieur de favoriser cette démarche communautaire, de promouvoir le bien commun et la prédication, et le don de chacun à la suite du Christ. Il est soutenu par un sous-prieur et deux vicaires. L’équipe priorale est aidée par un conseil de 6 membres qui coopère à la prise des décisions pour la gestion de la communauté mais c’est le chapitre qui réunit tous les frères qui donne les grandes orientations. Le chapitre et le conseil se réunissent chaque mois.

La vie religieuse dominicaine est ainsi un chemin de fraternité non seulement entre les frères mais aussi avec les sœurs moniales et les laïcs dominicains et c’est tous ensemble que nous formons l’Ordre dominicain. Ces laïcs sont regroupés en 7 communautés rattachées à notre couvent ; ils essaient de vivre de l’idéal de St Dominique – contemplation-étude- prédication – vie fraternelle- tout en assumant leur vie professionnelle et de couple ou de célibat. Nous constituons aussi la famille dominicaine par les liens que nous avons avec les sœurs dominicaines apostoliques et les membres des instituts séculiers dominicains. C’est ensemble que nous essayons de dire à temps et à contre temps l’amitié de Dieu pour le monde et pour chacun.